pourunejeunessesansdrogue Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une question que se pose les parents de jeunes toxicomanes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    pourunejeunessesansdrogue Index du Forum -> TEMOIGNAGES: cliquez sur "venez témoigner ici" -> VENEZ TEMOIGNER ICI
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Viviane


Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 193
Localisation: nice
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 23 Juil - 10:32 (2015) Répondre en citant


une question de mylene

lulu, le 26 Mai (2007) à 23:41


Bonsoir à tous,

Je voudrais vous poser une question qui me travaille."Est t-il nécessaire ou obligatoire de mettre un enfant qui fume de la drogue,à la porte de chez soi? surtout quand celui ci fume depuis quelques années et n'a pas l'aire de vouloir prendre la décision d'être aidé?

Je ne sais pas ou es le vrai du faux!Qui à raison qui à tort!Je ne sais plus!!

Au fond de moi je ne suis pas encore prête à cette étape.Je crois que je m'en voudrais encore plus,surtout si mon fils n'ai plus dans son état normale à cause du cannabis!Est ce qu'il comprendrait au moins?Tomberait il pas peut être plus bas?Je ne sais pas!
Peut être que j'ai tort,et que je l'aide par mon comportement à continuer!Comment savoir!!

Aimer,aimer,rester présente,l'écouter,dialoguer,ne pas le juger et attendre voilà ce que je fais avec mon mari et sa soeur!Jusqu'à quand?Surtout quand je sais qu'il n'y à pas de guérison à 100%!
Pourquoi à t-il touchait une fois à cette "merde"!

Une amis m'a dit dernièrement que son fils avait 18 ans quand il a touché au cannabis,puis aux ecstasy etc..Sa vie a été un enfer.Son couple en a prit un coup,ils sont séparés aujourd'hui.Elle c'est faite aider.Cela à duré pour elle jusqu'à l'age de 30ans pour son fils.Elle a été obligé malgré elle de mettre son fils à la porte en l'obligeant de se soigner si il voulais revenir.On lui avait indiqué les centres du "cénacle"et son fils après bien des épreuves a acceptait de s'y rendre.Il a aujourd'hui 33ans et il est sortit de la drogue,du moins je l'espère pour toujours.Mais pour l'instant il n'a pas gardé de très bonne relation avec sa mère,malgré tout ce qu'elle a fait pour lui!!Dommage!

Voilà j'espère être éclairé par vos réponses.

Merci à vous tous pour votre soutient 





Répondre 
 
Retour à la liste des messages



 



Re: une question de mylene

sylvie, le 27 Mai à 00:38


Je pense qu'il n'y a pas de réponse idéale, ça serait trop facile. Personne ne peut te dire ce que tu dois faire. On peut émettre des avis suivant les cas que vous exposez...
Une chose est sure c'est qu'il faut toujours pour un enfant poser des limites et montrer que l'on tient bon pour faire respecter ces limites.
Mais quelles limites ? C'est à toi de répondre en fonction de ta vie, de celle de ton enfant.
Je ne t'aide pas beaucoup, j'en ai conscience mais je ne veux pas te mentir et d'autres amis du forum vont aussi te donner leur sentiment.
Je te dis bon courage, Sylvie

Répondre 
 



Re(2): une question de mylene

lulu, le 28 Mai à 23:54


Bonsoir Sylvie,

Oui tu m'aide énormément et je te remercie pour ton soutient.C'est important pour des parents en souffrances d'être écoutés et entendus même si on n'a pas toutes les solutions à nos questions.

Merci pour tous encore.
Amicalement 
Mylene

Répondre 
 



Re: une question de mylene

Sophie Lucas-daout, le 27 Mai à 09:06


Effectivement, Mylène, cette question, tous les parents qui ont un enfant dans la drogue, se la posent... Et, à mon avis, il n'y a pas de réponse!
Je veux dire il n'y a pas une seule et unique réponse. Tout dépend du degré de la consommation, du fait de savoir si la vie familiale est perturbée, ce que ressentent les parents, comment les autres enfants vivent la situation. Cela dépend du comportement en famille du jeune consommateur. Respecte-t-il les règles de vie de la famille? Participe-t-il à la vie de celle-ci? Quelle est son attitude par rapport aux parents? Prend-il la maison pour un hôtel, dans lequel on entre et on sort à sa guise, ou non? Sa mère est-elle considérée comme sa bonne ou pas? dans quel état est sa chambre? Que peut supporter la famille, jusqu'où peut-elle aller?
Personnnellement, j'ai longtemps refusé l'hypothèse de mettre mon fils à la porte. Ce n'est qu'après de longues années et surtout qu'après qu'il m'a giflée un jour que je n'ai pas pu agir autrement. Mais ce fut la mort dans l'âme.
J'ai raconté cet épisode dans mon premier livre "Lâche ta drogue...et tiens bon!", ce livre dans lequel se retrouvent tant de parents et qui met des mots sur leur souffrance.
Courage Mylène, nous sommes averc toi!

Répondre 
 



Re(2): une question de mylene

lulu, le 28 Mai à 23:31


Bonsoir Sophie,

Merci pour ton gentil message.
Pour répondre à tes questions c'est vraie qu'au moment ou cela allait très mal,mon fils prenait la maison pour un hôtel et moi pour la bonne.La vie de la maison était perturbé etc....
Actuellement je ne sais pas vraiment à quel degré il fume.IL est un peu plus ouvert à la discution.Il me dit qu'il fume de temps en temps mais que là au moment ou j'écris il n'a pas fumé de puis quelque temps!combien je ne sais pas!!dit il aussi la vérité?Peut être que oui peut être que non!!!
IL mange à la maison ou alors nous prévient si il mange dehors.Il aide à débarrasser la table.Hier soir il s'est repassé un vêtement à ma grande surprise.Il fait sa chambre par étape de temps en temps quand en le reprend à l'ordre car c'est un taudis!!!
Par contre à ce jour il ne m'a jamais levé la main encore.
Il est sur il n'arrive pas à rester en place et se poser tranquillement!Si il reste à la maison (ce qu'il fait rarement)il s'arrange souvent à dire je vais 2 minute chez un copain je reviens!
J'ai commandé ton livre "lâches ta drogue et tiens bon"je l'attends.
Je te remercie pour tous tes conseils et tes encouragements .
Je ne sais pas ou notre fils va nous mener,parfois cela me fait peur car nous sommes impuissant face à la drogue.

Merci encore,
amicalement,

Mylene



Répondre 
 



Re: une question de mylene

viviane, le 27 Mai à 10:56


Bonjour Mylene,

Sophie a répondu à ta question, ma question, cette question que se posent tous les parents aimants et responsables.
Si nous n'aimions pas nos enfants, cette Question ne nous hanterait pas.
Le poste de Sophie est une réponse du coeur, une réponse de souffrance et d'abnégation.
Pour ma part, je ne peux m'y résoudre :
Je l'ai tenté à deux reprises et à chaque fois il s'en est suivi un profond dégoût de ma personne allant même jusqu'à me faire mal physiquement.
Je me contente de lui interdire l'accès à la maison quand je suis au travail.
Ce matin, après avoir lu ton message, j'allais te répondre quand mon fils est rentré de sa nocturne excursion.
Je lui ai donc posé LA QUESTION:


Il sait que j'échange sur ce forum ; donc je lui ai relaté ton angoisse et tes interrogations (qui sont aussi les miennes) et lui ai demandé son avis.
-????. ? silence
-Je te demande cela car les avis divergent sur le forum et même les personnes qui ont consonné, celles qui ne consonnent plus et celles qui sont en sevrage, ont des avis différents.
-????? ? silence
-Certain pensent qu'il faut mettre le jeune à la porte pour qu'il se confronte à la réalité et à ses responsabilités, surtout si il met en péril l?équilibre du foyer.
-Mouai ....ça peut être tout bon ou tout mauvais,
Enfin il parle !
-C'est aussi l?avis d'autres personnes. Et toi que deviendrai tu si ton comportement actuel perdure et m'oblige à cet acte ? Que sont devenus tes « copains » dont les parents ont franchie le pas ?
-J'en ai pas, vais dormir, bisou Maman.


Vois tu, Mylene, même eux ne savent pas et sont perdus.
Mais ce matin j?ai le sentiment d?avoir ouvert une brèche dans le rempart qu?il dresse autour de lui, et crois moi, je vais m?y glisser, doucement mai sûrement.
Je t?embrasse, Mylene, bon courage.






Répondre 
 



Re(2): une question de mylene

lulu, le 28 Mai à 20:56


Bonsoir Viviane,

Merci pour ton message je sais que pour toi aussi c'est très difficile.
Je suis de tous coeur avec toi.Il faut rester forte et garder espoir garde confiance je suis que ton fils à un gd coeur,il faut qu'il s'en sorte.
Continue à te battre.

Amicalement.
Mylene

Répondre 
 



Re: une question de mylene

valerie, le 28 Mai à 08:05


Je crois qu'il ne faut pas voir les choses comme mettre dehors ou ne pas mettre dehors. Il faut passer des contrats avec la personne dépendante, lui dire qu'on entend sa maladie et qu'on va l'aider. Mais que la guérison est au bout et qu'elle est obligatoire, envisager avec lui les possibilités de sevrage, lui mettre des régles qui sont à respecter, et tout ecart de conduite mérite sanction. Pour nous ce fut 6 mois de tolérance, et si le sevrage n'est pas obtenu c'est un départ pour le cenacle....Mais et c'est le plus compliqué, il faut tenir les décisions prises. Empécher un jeune de sortir, lui retirer son argent de poche, le privér de choses qui semblent le faire vivre est une épreuve pour nous les parents. Ne jamais relacher la vigilance et toujours féliciter pour les progres, les analyses négatives, lui dire et redire qu'il ne nous doit rien et que lui seul décide de sa guérison et de sa vie. Un métier parfois décourageant....Mais si il lache sa came alors cela vaut le coup.

Répondre 
 



Re(2): une question de mylene

lulu, le 28 Mai à 23:48


bonsoir,

Je suis d'accord avec le fait d'établir des règles c'est ce que je fais avec mon mari.Mais ce n'ai pas facile.Il a 23ans et il est indépendant financièrement puis ce qu'il a un petit revenu par son travail.Je lui ai proposé de l'aide mais si cela ne vient pas de lui même, cela n'aura pas le même effet.J'ai le sentiment qu'il se plait à fumer de temps en temps comme il dit! Je lui parle plus librement à présent des danger du cannabis;lui dis que nous l'aimons,que nous voulons l'aider à guérir,qu'il peut et doit s'en sortir pour lui d'abord.
Nous sommes à la période d'écoute,d'attente de patience et d'amour toujours.De puis qu'il sais que nous sommes sur le forum jsd et que nous sommes mieux informés il est plus ouvert au dialogue à ce sujet.Donc j'espère et me pose pleins de questions aussi!

Merci pour votre soutient et témoignage qui m'aide beaucoup.

Amicalement,
Mylene

Répondre 
 



Re: une question de mylene

Merci, le 28 Mai à 12:01


Bonjour à vous tous,

C'est vrai qu'on ne peut dire à personne quoi faire mais voilà ma réponse. On ne met pas notre enfant dehors mais nous lui donnons nos limites et à lui de prendre la décision je sais que cela semble être pareil d'un côté mais de l'autre toute une différence. Moi de ma part je lui avait loué un de nos logements et toujours aidé à ses fin de mois quand il avait de la difficulté mais après cinq ans et voyant que cela se dégradait et plus de respect pour les demande de propreté et de voir le vendeur de drogue passé régulièrement j'ai été très clair avec lui et sans aucun tabou ou reproche mais devant la réalité que cela ne pouvait durer plus longtemps. Je n'ai pas mis mon fils dehors il a fait le choix lui même entre mes deux options (aller chercher de l'aide ou il doit quitter pour continuer cette vie la 
porte est toujours ouverte s'il le veut bien mais avec certaine règle qu'il doit respecter. Quand nous prenons la déçision d'avoir un enfant c'est un choix qui nous permets d'évoluer mais il ne faut pas oublié qu'il ne nous appartient pas, qu'il est un être à part entière et doit assumer les conséquences de ses actes et choix de SA vie. De lui avoir imposé ses limites et sachant que je devrai les respecter a été la chose la plus difficile de ma vie à faire. J'ai perdu mon premier fils (à l'âge de deux ans décédé d'une maladie intestinal) et voilà que mon deuxième décide d'un choix pour le moment qui nous sépare. JAMAIS je n'ai mis mon enfant à la porte il a fait le choix lui même.

D'une maman(Diane) qui dit merci à la vie.

Répondre 
 



Re(2): une question de mylene

lulu, le 28 Mai à 21:16


Bonsoir,

Je vois que nous sommes tous avec peines et je te dit merci pour ton témoignage.

C'est vrai que j'ai eu de grosses années très difficiles ou il ne respectait plus la maison.
En ce moment après avoir mis des conditions,il aides à mettre la table,à débarrasser,nous dire si il mange à la maison et avec qui il sort.Il respecte cela.

J' ai l'impression qu'il fait des efforts mais qu'il n'a pas du tout d'objectifs.Il a envie d'avoir un appartement mais reste bloqué.J'ai le sentiment qu'il reste bloqué et n'avance pas vers l'avenir! Cela peut durer des année sans qu'il ose s'engager réellement.

Donc je me posée la question du savoir mettre à la porte ou non.Mais je ne l'ai pas fait quand cela allez très très mal!Donc voilà aujourd'hui je ma demande si son comportement n'est pas faute de ne pas avoir été plus ferme!!!


Merci encore,

Amicalement
Mylene

Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 23 Juil - 10:32 (2015)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Espoir


Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2015
Messages: 236
Féminin 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 23 Juil - 10:55 (2015) Répondre en citant

Merci
Revenir en haut
Anonymeeeee
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 22 Oct - 05:48 (2015) Répondre en citant

Bonsoir Viviane.

Je suis tombé par hasard sur votre sujet à cause d'une faute de frappe sur Google.
Votre message m'a touché.

Je suis fumeur de Cannabis depuis plusieurs années et j'ai également, comme votre fils,
commencé à fumer alors que j'habitais encore ches mes parents.

Mes parents ont eu beaucoup de mal à accepter ma consommation et je les comprends
vu la propagande autour du Cannabis.
Mais j'ai continué.

Elle a beaucoup lu sur Internet les 2 premieres années de ma consommation et
elle s'est fait beaucoup de mal à lire des histoires horribles à propos de consommations qui dérapent.
Mais elle a fait le choix de me laisser. Ne pas me mettre à la porte.

Aujourd'hui j'ai un travail et je gagne (beaucoup) plus que les gens que j'ai pu fréquenter pendant mes études.


Donc voilà. C'était juste pour vous dire qu'une conso de cannabis c'est pas forcement un problème grave.
Il est tout a fait possible de réussir sa vie "sous l'influence".
Une consommation de Cannabis n'entraine absolument pas forcement une consommation d'autres drogues.
J'ai jamais touché à rien d'autre. Et je ne bois pas d'alcool.

S'il vous plait ne le mettez pas à la porte. A part compliquer sa vie encore plus ça sert à rien.
Parler lui. Encore et toujours.
Poussez le vers une consommation moins risquée (pas de tabac si il en fume et si possible passer à la vaporisation
pour ne pas s'exposer à un cancer à cause de la combustion). Aidez le à réduire sa consommation si elle devient
vraiment trop présente.

Enfin voilà je ne sais plus trop où j'en suis donc je vais m'arreter là.
Excusez l'écriture et le "flou" de mes propos, il est 6h du matin je viens
de passer la nuit à feter la retraite d'un de mes collegues, j'ai fais exeption à la regle; je suis un peu
torché.
Revenir en haut
Viviane


Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 193
Localisation: nice
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 22 Oct - 16:39 (2015) Répondre en citant

Bonjour  Anonymeeeee;

Ces échanges datent de 2007; je les ai partagés ici pour que d'autres mamans puissent avoir des avis différents.
Je te remercie de ton témoignage; il est important,  pour les parents qui souffrent de voir leurs enfants s'enfoncer, d'avoir également des avis de consommateurs...
Cela dit , et tu ne me diras pas le contraire, le cannabis fait plus  de mal que de bien...
mon fils a perdu et gâché 10 années de sa jeune vie...
Il a abandonné ses études en terminale S (pourtant il avait une grande facilité pour apprendre et avait toujours  de très bonnes notes jusqu'à sa rencontre avec le cannabis en 4 ème!
Là ce fut une chute progressive et pourtant brutale.
10 années de galère, de lutte , de larmes...
Dieu MERCI; il s'en est sorti!
Il ne touche plus cette cochonnerie depuis bientôt 4 ans. Il travail et gagne correctement sa vie, mais ne fait pas un métier qui lui plait....
Il vit toujours à la maison car il reste instable et immature, mais il progresse.
Il passe par des phases de grande excitation, à des phases de déprime totale. ...
Parfois elles peuvent être séparées par des périodes de calme, et il est capable de vivre, de travailler, de mener sa vie sans trouble apparent.  Je pense qu'il est bipolaire, mais cela n'engage que moi...

Je reste convaincu que le cannabis (comme l'alcool et le reste)  ne peut QUE causer des dégâts irréversibles; surtout sur  de jeunes organismes.

 
Citation:
Une consommation de Cannabis n'entraine absolument pas forcement une consommation d'autres drogues.
J'ai jamais touché à rien d'autre. Et je ne bois pas d'alcool
.
Vous êtes un consommateur averti et raisonnable. Tous les jeunes hélas n'ont pas cette sagesse.
Je vous remercie de votre témoignage et je pense que d'autres mamans auront des questions à vous poser ;-)
Amicalement.
Viviane




Revenir en haut
MSN
Sophie Daoût


Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2009
Messages: 625
Localisation: Fréjus
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 23 Oct - 14:52 (2015) Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous,
Je suis de retour, et je trouve ce post dans le Forum.
Je suis contente que Viviane ait fait remonter cette discussion: faut-il mettre à la porte son enfant, fumeur de cannabis?
La question m'est souvent posée par les parents.
Ma réponse est ...que je n'ai pas de réponse!
Mettre un jeune à la porte est une décision grave, et je ne connais personne qui l'ait prise de gaîté de coeur. C'est une décision extrême, dans une situation extrême, elle aussi, comme celles que vivent les familles où il y a un toxicomane. Dans certains cas, la violence est telle, qu'elle est insupportable. Et la séparation devient inévitable. Ce n'est jamais une bonne solution, mais c'est une solution de désespoir, quand on ne voit pas d'autre issue.
Bien sûr que vous avez raison, , Anonymeeee, le dialogue est préférable, quand il est possible.
Mais quelle souffrance pour des parents, que d'être obligé d'accepter de son enfant des pratiques dont on sait qu'elles sont néfastes pour lui! Dans la discussion, ne vaudrait-il pas mieux tenter de le convaincre d'en finir avec une consommation qui ne lui apporte rien de bon?
Comme souvent, comme toujours, je suis d'accord avec ce que dit Viviane.
Chez les ados, le cannabis provoque des drames, des dégâts durables, et c'est bien dommage! C'est pour cela que nous nous battons dans notre association, que nous faisons de la prévention, car les jeunes constituent les forces vives de notre pays. Nous les informons et nous cherchons à leur faire prendre confiance en eux! Point n'est besoin de ces produits pour se réaliser.
Tant mieux pour vous, Anonymeee, si vous vous en tirez à peu près bien, mais nous qui sommes au cœur du problème, nous savons qu'il n'en est pas toujours ainsi, hélas!
Quand vous serez en âge d'être  parent, quelle sera votre attitude?
Merci pour votre témoignage.
Je vous souhaite tout le bonheur du monde!
Sophie Daoût
*********************
Vivre et laisser vivre!
http://www.jeunessesansdrogue.net
Revenir en haut
sucrette


Hors ligne

Inscrit le: 14 Fév 2011
Messages: 178
Localisation: bretagne
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Sam 24 Oct - 08:02 (2015) Répondre en citant

Bonjour,
Je n'ai jamais mis ma fille à la porte. Joanne a toujours ete fugueuse dans tous les sens du terme. Elle est passee du cannabis aux drogues dures sans qu'on s'en apercoive. Je l'ai eu au telephone. Elle m'a dit aller bien. Elle vit dans son camion. Elle mange souvent au restaurant sociale le midi. Ca me rassure elle a un repas par jour. Elle n'a pas de travail pour l'instant mais espere faire une saison d'hiver à la montagne. Je pense beaucoup à elle. Elle me manque. Ma porte lui sera toujours ouverte mais vu les frequentations qu'elle avait par chez nous vaut mieux qu'elle soit eloignee quoique elle doit frequenter le meme genre de personnes mais j'espere que sur sa route elle croisera un jour quelqu'un qui la guidera vers le bon chemin.
Mon dieu donne moi le courage d'accepter les choses que je ne peux pas changer, la force de changer celles que je peux et la sagesse d'en connaitre la difference.
Revenir en haut
Guillaume


Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 171
Localisation: Antibes
Masculin Taureau (20avr-20mai) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 25 Oct - 21:41 (2015) Répondre en citant

Bonjour à tous, 
Anonymeeee nous apportes un témoignage intéressant, celui de la "normalité" et de la banalisation du cannabis. Oui des milliers voir des centaines de milliers de personnes vivent en fumant quotidiennement, mènent une vie normale qui ne débouche pas sur d'autres drogues, et qui même un jour arrêtent de consommer de façon presque naturelle. C'est vrai, j'en connais beaucoup. En revanche j'en connais aussi beaucoup qui n'ont pas eu ce chemin, certain sont au cimetiere, d'autres en HP ou en marginalisation totale, d'autres encore, derrière les barreaux d'une cellule, et pour eux, toujours comme point d'origine, central et commun : le cannabis. 
Donc une seule conclusion s'impose aux expériences que j'ai pu vivre et voir : PERSONNE n'est EGAL face à la drogue. Tout comme quelqu'un qui boit 2 verres de vin et est ivre avec cette quantité, et une autre pour qui il faudra 2 bouteilles pour être dans le même état. Tout comme quelqu'un qui fumera et fera des badtrips et une autre qui aura l'effet euphorique et relaxant du produit. Tout comme quelqu'un qui contrôlera sa consommation et une autre qui se laissera tenter par autre chose, tout comme quelqu'un qui commencera à dealer pour se payer son shit et une autre qui travaillera pour ça... Personne n'est égal face à ça. Les jeunes ne comprennent pas tous la dangerosité du chemin qu'il peuvent suivre en empruntant cette voie. Mais comme beaucoup d'autres voies, elle peut leur être fatale. C'est tout l'enjeu de cette association, de cette prévention, notre cible sont les jeunes, nous ne jugeons personnes mais parlons d'expériences, des notres. Pour moi un jeune qui s'enfonce là-dedans joue à la roulettes russe, il y a trop de chance de prendre un chemin tragique et c'est juste impensable pour des parents de laisser son enfant prendre un tel risque avec sa vie. Après chacun est libre de faire ses propres choix, on essai donc d'accompagner les parents face au choix de leur enfant.
*********************
Combattre la drogue par l'amour et la musique ... Moi j'y crois.
Revenir en haut
Espoir


Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2015
Messages: 236
Féminin 鷄 Coq

MessagePosté le: Mer 25 Nov - 21:20 (2015) Répondre en citant

J'appuie guillaule, je connais deux jeunes qui ont fait des sejours en hp dont mon fils, et trois qui on fait de la prison, dont un qui vient de prendre 15 mois. 
Au depart ce n'etait que des petits fumeurs de cannabis !!!!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:25 (2017)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    pourunejeunessesansdrogue Index du Forum -> TEMOIGNAGES: cliquez sur "venez témoigner ici" -> VENEZ TEMOIGNER ICI Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by Totoelectro